Séminaire de Karl Berthelot : Écologie, classes sociales et territoires : perspectives sociologiques et politiques des cultures sociales de l’écologie

Campus Condorcet

Salle 3.11

Centre de colloques, Cours des humanités, 93300 Aubervilliers

Tous les lundis, 13h-15h, du 1er mars au 14 juin 2021

Ce séminaire vise à interroger les conditions de production des représentations et des pratiques sociales de l’écologie, à partir de ses fondements spatiaux et politiques. En poursuivant une approche socioconstructiviste, nous nous concentrerons sur les luttes d’assignations et de définition de l’écologie qui se jouent dans différents territoires, ainsi que sur les manières de conforter et/ou de dépasser des rapports de domination. Loin d’être un objet consensuel et dénué de tensions, l’écologie revêt des hiérarchies et des inégalités sociales, des appropriations et des dépossessions liées à ses fondements, dont les conceptions populaires sont largement invisibilisées. Ce séminaire sera l’occasion de confronter différentes politiques publiques au regard de territoires variés et d’acceptions sociales contrastées de l’écologie (Les Gilets Jaunes et le périurbain, la transition écologique et les quartiers populaires notamment au regard de la précarité énergétique et de la justice environnementale, l’écocitoyenneté et la consommation « éthique », les courants écoféministes, les quartiers « durables » et leurs injonctions écologiques…). Enfin, l’accent sera porté sur les engagements ordinaires et les (dé)politisations par l’écologie, axés sur l’ambivalence des classes populaires aux pouvoirs publics dans leur rapport de dépendance/d’autonomie et sur des luttes de subsistance en marge d’un cadre institutionnel et technique.

1er mars :  Séance 1. Construction sociale de l’écologie et enjeux de luttes interclassistes : caractérisation des « cultures sociales de l’écologie »  

Cette séance introductive constituera un temps d’échange sur la notion de « cultures sociales de l’écologie » et rendra compte du champ d’étude socio-constructiviste sur l’écologie. A partir des différents textes proposés, il s’agira de se départir de prénotions autour d’une définition restrictive de la « sensibilité environnementale » tout en restituant ses conditions sociales de réalisation. Nous tenterons ici de baliser les logiques de hiérarchisations sociales à l’œuvre dans les luttes définitionnelles de l’écologie. Il conviendra également de revenir sur les appréhensions plus ordinaires des représentations et pratiques de l’écologie, au-delà de leurs systèmes de références scientifiques, techniques ou militantes. Ces prises sociales donnent à voir d’autres postures politiques plus discrètes au regard d’enjeux propres aux classes sociales et aux territoires. Quelques interrogations nous permettront d’alimenter cette séance : comment caractériser des « cultures sociales de l’écologie », sous leurs aspects plus ordinaires et au-delà d’une approche rationnelle ? Dans quelle mesure peut-on interpréter sociologiquement les rapports situés des classes sociales à l’écologie ? Que disent les rapports sociaux à l’écologie sur le classement des (dis)positions sociales et culturelles d’individus, de leurs systèmes de valeurs et de leurs intériorisations de l’ordre social ? 

8 mars : Séance 2. Ecologie et classes moyennes/supérieures : l’engagement écocitoyen et la consommation éthique entre bonne éco-conscience, distinction sociale et moralisation écologique

Présentation à venir

15 mars : Séance 3. Ecologie, Gilets Jaunes et territoires périurbains (titre provisoire)

Intervention Maxime Gaborit, doctorant en science politique, Université Saint-LouisBruxelles (CResPo)

Présentation à venir

22 mars : Séance 4. Construction des politiques publiques environnementales dans les villes néolibérales : genèse et diffusions des logiques du développement durable urbain (titre provisoire)

Intervention Vincent Béal, maitre de conférences en sociologie, Université de Strasbourg (SAGE)

Présentation à venir

29 mars : Séance 5. Sensibiliser les quartiers sensibles : l’action environnementale comme mode d’encadrement des classes populaires ?  

Intervention Hadrien Malier, doctorant en sociologie, EHESS (IRIS)

Présentation à venir

12 avril : Séance 6. Ecologie au quotidien et rapports ordinaires à l’écologie : les modes de vie, supports discrets de politisation ? (titre provisoire)

Intervention Michelle Dobré, professeure de sociologie, Université Caen-Normandie (CERREV)

Présentation à venir

3 mai : Séance 7. L’enjeu écologique au prisme des rapports de classe (titre provisoire)

Intervention Jean-Baptiste Comby, sociologue, maître de conférences à l’Université Paris 2, chercheur au Carism et au Cens.

Présentation à venir

10 mai : Séance 8. Courants de l’écoféminisme vernaculaire et éthiques du care (thématique à confirmer)

Intervention à confirmer 

Présentation à venir

17 mai : Séance 9. Injonctions écologiques et rapports aux normes d’habiter au sein de quartiers « durables » : vers une gouvernementalisation néolibérale des conduites ? (titre provisoire)

Intervention Nadine Roudil, professeure de sociologie, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine (CRH-LAVUE)

Présentation à venir

31 mai : Séance 10. Se mobiliser pour la justice environnementale dans les quartiers populaires ? Vivre et lutter dans des environnements toxiques (le cas du South Bronx)

Intervention Flaminia Paddeu, maitresse de conférences en géographie, Université Sorbonne Paris Nord (Pléïade)

Présentation à venir

7 juin : Séance 11. Les inégalités écologiques au prisme de la transition énergétique et de l’habita(n)t : focus sur la précarité énergétique (titre provisoire)

Intervention Joseph Cacciari, ATER en sociologie, chercheur rattaché à l’IDHES, Université Paris Nanterre

Présentation à venir

14 juin : Séance 12. Les cultures sociales de l’écologie au sein d’un écoquartier en rénovation urbaine : mise en scène écocitoyenne, appropriations d’un espace populaire et hiérarchisations sociales par l’écologie

Présentation à venir


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.