« Écrire le vivant. Pour une correspondance entre pensée et style dans l’Essai sur les données immédiates de la conscience d’Henri Bergson ». Nouvel article de François Caillau dans la revue Arts et Savoirs.

Cet article s’insère dans une numéro intitulé « Styles de pensée, pensées du style. Écrire le vivant au XIXe siècle ». Ce numéro réunit à la fois des articles sur l’écriture littéraire et des articles sur l’écriture scientifique au XIXe siècle, qui tous intègrent des images, des métaphores, des savoirs qui appartiennent aux sciences de la vie et de la nature. Il aborde la question du style non pas d’un point de vue linguistique et stylistique mais d’un point de vue épistémologique. 

https://journals.openedition.org/aes/3470

This paper sets out to analyse the writing of Henri Bergson in the Essai sur les données immédiates de la conscience published in 1889. In the Essai, Bergson discuss psychological and physical theories to formule his own philosophy of the human being. He adopts a variety of styles depending on his purpose: analytic written to criticize scientific theories or literary language to evoke the consciousness. In this paper, the different styles will be explored to expose the articulation of the Bergsonian’s double movement: thinking and writing.

Le présent article s’attache à mettre au jour les modalités d’écriture du vivant au sein de l’Essai sur les données immédiates de la conscience, publié en 1889. D’un discours rigoureux et analytique à un langage imagé et littéraire en passant par l’expérience pédagogique, le philosophe Henri Bergson y traite le problème de l’être humain selon un double mouvement : mouvement de la pensée, mouvement de l’écriture. Analyser ce double mouvement revient alors à en étudier leur articulation par le style.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.